MORGANE : 
SAPEUR-POMPIER & TRIATHLETE

Aujourd'hui, c'est Morgane que l'on découvre dans ce nouvel article de blog. Passionnée par son métier de sapeur-pompier professionnelle et adepte de triathlon en compétition depuis 2016, Morgane nous raconte son parcours de sportive !

1. Présente-toi 

Moi c'est Morgane, j'ai 31 ans et j'habite dans les Alpes-Maritimes. Je fais du triathlon depuis 2016. Je suis sapeur pompier professionnelle et très heureuse de faire ce métier qui me passionne et dans lequel je m'épanouis autant que dans le sport.

2. D'où vient cette passion pour le sport et comment as-tu découvert le triathlon ?

J'ai toujours fait du sport. J'ai commencé la gymnastique à l'âge de 3 ans et j'en ai fait pendant plus de 20 ans. J'étais même juge et entraîneur, le sport a toujours eu une grande importance dans ma vie. J'ai découvert le triathlon lorsque j'étais étudiante en école de kiné puisque c'est un patient qui m'en a parlé pour la première fois. J'ai ensuite rencontré mon homme, qui pratiquait ce sport et je suis allée l'encourager sur des courses. J'ai beaucoup aimé l'ambiance et j'ai décidé d'en faire à mon tour. Dès la première course, j'ai adoré et j'ai tout de suite voulu m'inscrire en club afin de progresser dans ce sport que je connaissais pas du tout. 

3. Quelle est ta routine sportive ?

Je n'ai pas vraiment de routine. Je suis le plan de mon coach qui s'adapte à mon emploi du temps et aux courses que j'ai envie de faire. Je vais souvent nager en sortant de garde et après je fais au moins minimum un sport par jour et souvent deux. Je fais aussi du renforcement mes jours de garde puisque c'est très important pour mon travail. Je m'adapte aussi en fonction de ma fatigue et du temps que j'ai. Je n'aime pas trop les routines, j'aime bien changer souvent au moins je ne m'ennuie jamais !

4. Sur Instagram, tu partages beaucoup ton quotidien de sportive et les compétitions. 
 Quel est ton meilleur souvenir de compétition ? 

Mon 1er triathlon est un excellent souvenir, tout comme mon premier Ironman parce que c'est toujours une émotion particulière. Mais à l'heure d'aujourd'hui, mon meilleur souvenir de compétition est ma 3ème place à l'Ironman de Nice 2021 en gagnant ma catégorie et la qualif pour Hawaï par la même occasion. Je ne pensais pas faire un Podium sur un Ironman un jour (même si ça a été le cas parce qu'il n'y avait pas de pro sur la course) et ça restera pour toujours un souvenir inoubliable... courir tout le marathon avec le rouler devant moi et presque à domicile c'était incroyable ! Et même si je connais le parcours vélo par coeur, il est toujours aussi magnifique !! Je vous le conseille vraiment ! J'ai également adoré aussi bien sûr l'Ironman d'Hawaï et plus récemment le triathlon de Cannes en duo c'était génial de pouvoir partager ça avec quelqu'un. 

5. Quels sont tes entraînements pour les Ironman ? Quel conseil donnerais-tu aux femmes qui veulent participer à leur premier Ironman ? 

Mon premier conseil est de le faire si vous en avez vraiment envie !! Il faut vraiment le vouloir pour faire un Ironman et pas le faire juste pour faire plaisir à quelqu'un ou parce que c'est à la mode... Et si vous en avez vraiment envie alors vous arriverez sans problèmes à aller vous entraîner et vous prendrez beaucoup de plaisir dans tout cela ! Je pense que le plaisir est essentiel pour réussir et après n'importe qui est capable d'y arriver si vous vous entraînez correctement. Ne vous fixez pas de limites, profitez à fond, cela passe très vite ! 

Il n'y a pas de secrets pour s'entraîner pour un Ironman, ce qui est important c'est de faire du volume, des sorties longues à vélo et en course à pied... Et puis le mental, c'est une grosse part de réussite !

6. Côté pro, tu es Sapeur-Pompier depuis 1 an. Comment cette envie est-elle venue ?

J'ai toujours été attirée par ce métier, je ne sais pas pourquoi. En 2013, je suis d'abord devenue sapeur pompier volontaire et j'ai découvert ce travail qui m'a passionné encore plus que ce que j'avais imaginé au départ !! J'ai d'abord fait des études pour devenir kinésithérapeute puis ostéopathe et j'ai finalement passé le concours pour devoir sapeur pompier professionnelle, que j'ai obtenu en 2018. J'ai ensuite attendu 3 ans pour enfin être recrutée dans les Alpes-Maritimes. Depuis, je suis hyper heureuse, j'ai vraiment l'impression d'être à ma place et je continue à m'épanouir et d'en apprendre tous les jours. 

7. En tant que femme, as-tu rencontré des difficultés dans ta formation de sapeur pompier, physiquement ou mentalement ? Quels conseils donnerais-tu aux femmes qui souhaitent elle aussi faire ce métier ?

En tant que femme, il faut faire ses preuves. Depuis que je suis devenue sapeur pompier, j'ai toujours fait beaucoup de sport afin d'être légitime parmi les hommes et ne pas être un boulet. Tout le monde n'est pas fait pour être sapeur pompier. Il faut être forte mentalement pour pouvoir assurer les interventions, mais aussi avoir une bonne condition physique que ce soit pour les brancardes, les incendies... le matériel et les personnes ne sont pas moins lourds parce qu'on est une femme et il faut être capable de les porter !

Le sport est donc indispensable pour être efficace et ne pas se blesser. J'ai toujours mis un point d'honneur à faire mon maximum pour être au niveau même si je suis réaliste et je sais que je n'ai pas autant de force que certains hommes. Il faut connaître ses points forts et ses faiblesses. J'ai su gagner la confiance de mes collègues et je n'ai pas rencontré de difficultés particulières au contraire, ils ont toujours été bienveillants envers moi. Aujourd'hui, il y a de plus en plus de femmes sapeur pompier, l'intégration est donc de plus en plus facile et si c'est ce que vous avez envie de faire, je ne peux que vous encourager à essayer ! Ce métier m'a apporté énormément dans ma vie, alors je ne peux que vous encourager à vous lancer ! 

J'espère que le parcours de Morgane vous aura inspiré ! Elle donne envie d'aller au bout de ses objectifs et de ses envies, tout en gardant en tête le principal : se faire plaisir ! 

Débuter le triathlon

Hydratation sportive : recettes 

Les bienfaits du triathlon

  • registre

Nouveau compte S'inscrire

Consentement aux cookies