4 CONSEILS POUR PARTICIPER À SON PREMIER TRIATHLON

A une époque où tout va toujours plus vite, où nous sommes en continuel mouvement, le triathlon semble être le sport parfait pour varier les activités et ne jamais s'ennuyer. Il nous permet en plus de pratiquer 3 sports en même temps, de diversifier les types de paysages et découvrir d'autres régions. C'est un sport très complet, qui fait travailler tous les muscles du corps avec des activités à impacts comme la course à pied ou plus douces dites portés comme le cyclisme et la natation. Si vous aussi l'envie vous prend de participer à votre première compétition, cet article est fait pour vous avec mes 4 conseils pour débuter le triathlon et participer à votre première compétition. 

1. BIEN CHOISIR LE FORMAT DE VOTRE TRIATHLON

Pour commencer, bien choisir sa distance. Il existe un large éventail de formats : Avec un tel choix, il y en a pour tous les goûts ! Et si vous ne pratiquez qu’un seul des 3 sports ou que vous n’êtes pas très à l’aise sur un, il est même possible de pratiquer en duo ou trio ! Cela peut vous permettre de découvrir l’ambiance des compétitions, en étant accompagné de proches, ce qui est très sympa !

  

La distance que vous choisirez doit être adaptée à votre niveaune voyez pas trop haut directement et débutez par les plus petites compétitions de type XS. Peut-être que celles-ci à première vue vous paraissent trop courtes, mais croyez-moi mes plus dures compétitions sont celles qui ont duré le moins de temps ! Sur un triathlon XS, tout va très vite, la moindre seconde est précieuse et je trouve que c’est un très bon moyen pour découvrir ce sport, apprendre à aller vite et ne pas perdre de temps pendant les périodes de transition. De plus, le triathlon est un sport qui demande beaucoup d’équipement. L’avantage de commencer par de plus courtes distances est de ne pas avoir besoin d’investir dans beaucoup de matériel si vous n’en avez pas. Au contraire, dès que l’on passe à des niveaux supérieurs, un meilleur équipement vous garantira d'avantage de performance et un confort optimal. Cela vous permettra ainsi de tester ce sport, voir s'il vous correspond avant de réellement investir ! 

Pour une première, privilégiez une période de l'année où la température de l'eau sera chaude. Cela vous évitera d'enfiler une combinaison Néoprène (obligatoire avec des températures entre 12 et 16°) et vous serez plus à l'aise avec une trifonction. 

2. PRATIQUER DES SPORTS COMPLEMENTAIRES AU TRIATHLON

Après avoir bien choisi votre distance, il est important d'organiser vos entrainements afin de maintenir une régularité sur le long terme. Hors, nous manquons souvent de temps et certaines fois de motivation (surtout lorsque l’objectif est à long terme), alors pourquoi ne pas vous faire des plannings par semaine afin d'ancrer vos entraînements dans votre quotidien ! Vous pouvez également trouver sur Internet de nombreux plans d'entraînements, adaptés à votre niveau. Ils peuvent vous donner des idées pour maintenir le rythme des séances et les intensifier au fur et à mesure que la compétition se rapproche. Voici quelques plans d'entraînements qui peuvent vous êtres très utiles :

Le choix d'une course se fait aussi en fonction de vos disponibilités à vous entraîner chaque semaine. En effet, plus les triathlons sont longs, plus l'intervalle entre les séances sont rapprochés et plus longues. 

Quel que soit la taille du triathlon, plus de la moitié de la compétition se déroule à vélo. C’est d’ailleurs souvent sur cette partie que certains triathlètes font la différence. Il est alors essentiel de bien apprendre à gérer son effort, car la transition avec la course à pied est généralement la plus dure et il est essentiel de garder suffisamment de force pour cette dernière partie. Pour s’habituer aux périodes de transition, enchaînez vos entraînements ! Cela permet d’habituer  votre corps, de puiser régulièrement dans vos ressources et donc de favoriser ces parties de la compétition ! C'est une des clés pour progresser en triathlon. Vous pouvez commencer selon votre niveau par :

  • 15 min de vélo puis 15 min de course à pied si vous débutez
  • 30 min de vélo puis 30 min de course à pied 

En parallèle, ce que le confinement a pu m’apprendre ces derniers mois, c’est qu’il ne faut pas mettre de côté le renforcement musculaire ! C’est un sport essentiel pour renforcer les articulations et améliorer sa condition sur le long terme. Il est ainsi très bénéfique en complément des 3 sports.

3. S'ENTRAINER A LA NATATION EN EAU LIBRE POUR MIEUX ABORDER LA NATATION LORS DU TRIATHLON

Les départs en natation peuvent être très excitants, mais aussi stressants. Et comme vous l’imaginez, nager en piscine ou nager en eau libre est très différent, tant au niveau des sensations que de la trajectoire à maintenir. C'est encore plus difficile avec des centaines de personnes à nos côtés ! Mon premier conseil pour la natation, serait alors de s'éloigner de la foule en se positionnant un maximum sur les côtés et prendre les bouées bien larges pour éviter les coups. Et oui, durant la natation il est possible de prendre quelques coups (de pieds ou de mains), mais rien de méchant rassurez-vous ! Même si cela vous fait perdre quelques secondes, vous serez beaucoup moins essoufflé et plus serein. 


Pour les compétitions où la température de l'eau est fraîche, il est bien de vous entraîner à nager en eau libre avec votre combinaison neoprene afin de vous habituer à ces nouvelles sensations ! 


Avec tout ça, le départ des triathlons n’aura plus de secret pour vous ! 

4. BIEN S'ORGANISER LE JOUR DU TRIATHLON

Le jour J est arrivé ! Le mieux est d'arriver environ 1h30 avant le départ afin de :

  • Récupérer votre dossard (suivant les tailles des compétitions, il peut y avoir du monde à ce moment là).
  • Prendre le temps d'installer vos affaires au parc à vélo et de bien les organiser stratégiquement afin de gagner du temps pendant les transitions.
  • Bien prendre connaissance du parcours qui est toujours affiché, ainsi que les zones de transition pour bien visualiser les entrées et sorties et ne pas se tromper pendant la course.
  • Nager une vingtaine de minutes avant le départ afin de vous échauffer en douceur et de vous habituer à la température de l'eau.

Avec tous ces conseils, vous êtes fins prêts pour votre premier triathlon ! Même si tout cela est certainement nouveau, n’oubliez surtout pas que c’est un sport passionnant et je suis certaine que vous allez prendre un maximum de plaisir :)

J'espère que ce premier article vous a plu !

À très bientôt,
Virginie
  • registre

Nouveau compte S'inscrire

Consentement aux cookies